• Echauffer la classe

           " Echauffer la classe Une ficelle" comme l'a appelée Laghouati que je remercie pour ses encouragements.

         Quand j'enseignais encore, j'utilisais parfois, au début de mon exercice, un virelangue ( casse langue) une locution à caractère ludique et qui renferme des difficultés de prononciation telle que " Tonton ton thé t'a t - il ôté ta toux" ou encore " qu'a bu l’âne au bout du quai, l’âne a bu l'eau". Je lançais la phrase sans rien dire. D'abord ça fait rire les élèves et ils se demandent ce que je raconte. Puis, ils me demandent de répéter alors je m’exécute. Dans la joie et dans le rire, ils tentent de la répéter. L'ambiance est telle que je dois les calmer. Ce n'est pas un exercice proprement dit, son objectif est d'échauffer les élèves. Il ne doit prendre que quelques minutes. Pour que cet échauffement soit bénéfique, il est nécessaire et obligatoire de ne pas faire de coupure avec l'activité prévue. Il ne faut pas que les élèves lâchent prise. La transition est primordiale et doit bien se passer sinon vous avez permis à vos élèves de rigoler un coup et c'est tout.

        Quelques propositions de virelangue :

    •  As-tu vu le vert ver allant vers le verre en verre vert ?
    •  Ces six chauds chocolats-ci sont-ils aussi chauds?
    •  Blés brûlaient, brûlent les blés.
    •  Il était une fois,
      Une marchande de foie,
      Qui vendait du foie,
      Dans la ville de Foix.
      Elle se dit ma foi,
      C’est la première fois
      Et la dernière fois,
      Que je vends du foie,
      Dans la ville de Foix.

     

    « Une bonne leçonReconstruire un texte »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Février 2015 à 18:31

    merci pour toutes ces "ficelles" fort utiles aux jeunes enseignants . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :