• Seulement une mère

         

     Ma mère, rabi yarhamha, était une personne hors du commun. Elle était bien bâtie, robuste, la personne qui a travaillé toute sa vie dans des conditions pas toujours bonnes. Elle n'arrêtait pas de bouger, elle était partout, elle gérait notre maison malgré les difficultés de tout genre. 

         Elle nous suivait dans nos études moi et mon frère d'une manière impeccable sans pour cela nous dérangeait. Elle était avec nous, à l'école publique et à l'école coranique. Chaque après midi, elle nous accueillait avec le sourire. Elle nous servait notre gouter et nous demandait si on a bien travaillé à l'école. Puis, elle nous laissait jouer jusqu'à 17h 30. Le soir, elle nous demandait de faire nos devoirs, d'apprendre nos leçons. Quand on a fini, on lui montrait le travail et on récitait soit la récitation soit une sourate du Coran et si l'un de nous deux hésite, elle lui demandait de recommencer. Elle était intraitable quant à nos études. Quand mon frère lui demandait de lui expliquer un point qu'il n'a pas compris, elle le dirigeait vers moi. Elle nous inculquait l'importance du savoir. Elle n'a jamais failli, ni faibli, elle nous suivait pas à pas. Grâce à son savoir faire, nous avons appris beaucoup de choses et beaucoup de Sourates du Coran.

           Ce n'est que des années plus tard, en 3ème année du collège, que j'ai compris que ma mère était analphabète.

             Comment te remercier ma mère toi qui te privais pour nous, toi qui a fait de nous ce que nous sommes sans contre partie, aucune ? Qu'Allah te récompense. 

            Alors les parents qu'en dites vous?

    « Un prof à coté de la plaqueAddaou ( lumière) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :