• Anecdotes

              Bonjour, j'essaie de me rappeler quelques anecdotes que j'ai vécues ou qui m'ont été racontées par des collègues alors soyez indulgent avec moi car ma mémoire n'est plus ce qu'elle a été à l'age de 22 ans. 

         J'attends vos anecdotes.

  •   Une petite explication s'impose avant de raconter cette blague. A Laghouat, le mot "addaou" signifie "lumière" ça c'est le sens propre et il veut dire aussi "je n'ai rien compris " au sens figuré.

      Nous étions en train d'étudier un texte  où il était question de Charlot policeman  qui mettait la tête d'un colosse dans un réverbère. Alors j'ai demandé à un élève s'il avait compris le mot "réverbère", il m'a répondu " addaou" (lumière).

        A - t -il compris ou non?


    votre commentaire
  •       Il s'agit d'un prof d'éducation physique et sportive, pendant un conseil de classe de fin de trimestre, qui vantait un élève. Il disait beaucoup de bonnes choses dudit élève, il disait même que cet élève n'était jamais en retard et était toujours présent pendant tout le trimestre alors que cet élève était décédé au début du trimestre, que Dieu ait son âme. Rabi yarhmou.

         Vous ne pensez pas que pour être à coté de la plaque, ce prof l'était vraiment?


    1 commentaire
  •    Quand j'étais encore enseignant un parent d'élève est venu au lycée Sadek Talbi, il a rencontré des profs a discuté avec eux quant au niveau et aux efforts de son fils puis il s'est rendu à la surveillance générale où on a cherché et recherché dans quelle classe était son fils. Un vrai casse-tête dans la mesure où ce parent s'est trompé de lycée. Il a fait une grosse erreur car son fils était élève dans un autre lycée.


    votre commentaire
  •        En 1969, j'étais en 4ème année moyenne, c'était à quelques jours du mouloud donc il y avait les pétards partout. Alors, pendant le cours d'histoire, un élève a jeté un pétard qui a explosé juste devant le prof. Ce dernier, sans rien dire, est allé se plaindre à la direction du collège et à ce même moment l'élève coupable, Bachir a lui aussi quitté la salle, sans être vu par le prof. Un moment après, la cavalerie était en classe: le censeur, le surveillant général et deux surveillants. Quand tout le monde était occupé par la fouille des élèves, Bachir est rentré en classe. Alors, le surveillant général lui dit 

    - Toi tu viens d'arriver, tu es en retard mais au moins tu n'as rien à voir avec le pétard.

        Pourtant c'était bel et bien lui le coupable.


    votre commentaire
  •       Mon ami et collègue Hadj Bougrine m'a raconté qu'un jour un parent d'élève est venu le voir, il était dans tous ses états. Alors, Hadj arriva difficilement à le calmer. Une fois le  calme revenu, il demanda au parent la raison de sa colère alors ce dernier lui montra le cahier de son fils où il y avait écrit le mot "couille". Le prof a tout de suite compris.

      - Monsieur, ton fils devait écrire le mot "coquille" mais malheureusement il a oublié le" q".

         Il ne faut pas en faire toute une histoire mais un enseignant doit penser à tout voilà.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique